Quelles sont les leçons d’histoire médiévale que l’on peut tirer de « Kingdom Come: Deliverance »?

Blokzijl » Jeux-video » Quelles sont les leçons d’histoire médiévale que l’on peut tirer de « Kingdom Come: Deliverance »?

Kingdom Come: Deliverance, un jeu vidéo développé par Warhorse Studios, a réussi à se faire une place parmi les titres RPG les plus appréciés de ces dernières années. Il se déroule en Bohême au XVè siècle, une époque où l’histoire est en pleine effervescence. De nombreux joueurs ont été séduits par le réalisme de l’univers du jeu, à tel point qu’ils se demandent quelles leçons d’histoire médiévale peut leur transmettre ce titre. Eh bien, vous allez être surpris !

Une immersion totale dans la vie du Moyen Âge

Plonger dans Kingdom Come: Deliverance, c’est un peu comme voyager dans le temps. L’objectif des développeurs a été de reproduire la réalité historique du XVè siècle avec le maximum de précision. N’espérez pas y trouver des dragons ou des sorcières, le royaume de KCD est bien ancré dans notre monde.

A voir aussi : Comment « Baba Is You » stimule-t-il la créativité et la résolution de problèmes par son gameplay unique?

Le héros, Henry, est le fils d’un forgeron. Il n’a rien d’un chevalier ou d’un prince, il est un homme du peuple. C’est une figure qui représente la vie quotidienne de l’époque. Ses aventures, ses quêtes, les dialogues sont tous fidèles à ce qu’aurait été la réalité de l’époque.

Le système de combat est sans doute l’un des plus réalistes jamais créé dans un jeu vidéo. Les combats sont brutaux, sales et imprévisibles, tout comme l’aurait été un véritable combat médiéval. On est loin des combats chorégraphiés d’Assassin’s Creed ou de Dragon Age.

Dans le meme genre : Comment « Firewatch » utilise-t-il la narration pour explorer des thèmes de solitude et d’isolement?

Le réalisme historique à l’épreuve du jeu

L’engagement de Warhorse Studios pour le réalisme historique va au-delà des combats et de l’immersion dans la vie quotidienne. Dans KCD, le monde ne tourne pas autour du joueur. La vie continue son cours, que vous soyez là ou non. Si vous acceptez une quête mais que vous ne vous en occupez pas tout de suite, il se peut que les événements se déroulent sans vous.

Le héros, Henry, n’est pas un sauveur prédestiné, mais un homme ordinaire qui lutte pour survivre. Cet aspect du jeu renforce le sentiment de réalisme et donne un aperçu de la dure vie du Moyen Âge.

De plus, les dialogues sont incroyablement détaillés et réalistes. Ils dévoilent les coutumes, les valeurs, les superstitions et les conflits de l’époque.

Les limites de l’histoire dans un jeu vidéo

Cependant, malgré tous ses efforts pour offrir une expérience réaliste, Kingdom Come: Deliverance ne peut pas être considéré comme une source d’information historique fiable à 100%. Comme tout jeu vidéo, il doit faire des concessions pour le plaisir du joueur.

Par exemple, le système de sauvegarde du jeu a été critiqué pour son manque de commodité. Dans la vraie vie, on ne peut pas sauvegarder et recharger une situation à volonté. De même, les compétences de Henry augmentent à un rythme qui n’aurait pas été possible dans la réalité.

Conclusion : un voyage réaliste mais romancé dans le Moyen Âge

En définitive, Kingdom Come: Deliverance offre une immersion impressionnante dans l’univers du XVè siècle. C’est une expérience unique qui permet de se faire une idée de la vie au Moyen Âge, avec ses difficultés, ses conflits et ses joies.

Cependant, il ne faut pas oublier que c’est avant tout un jeu vidéo. Il est conçu pour être divertissant et, par conséquent, il prend des libertés avec la réalité historique. Il ne remplace pas un livre d’histoire, mais donne un aperçu vivant et coloré d’une époque révolue.

Alors, si vous êtes à la recherche d’une expérience immersive, réaliste et détaillée de la vie médiévale, lancez-vous dans l’aventure de Kingdom Come: Deliverance. Vous ne serez pas déçus ! Mais n’oubliez pas, jouer à KCD c’est comme regarder un film d’époque, c’est une reconstitution, pas une leçon d’histoire.

Quelles sont les leçons d’histoire médiévale que l’on peut tirer de « Kingdom Come: Deliverance »?

Retour en haut